Club BD : Bienvenue

Top 10 de Chloé Cazard

Top 10 de Chloé Cazard

Numéro 10 : Gaston Lagaffe

J’imagine que vous connaissez tous Gaston Lagaffe. Mais si, ce personnage de Franquin, employé à la rédaction de Spirou, et dont le but est de tout faire SAUF travailler au bureau ! Je le met dans mon top 10 parce que c’est une série géniale, qui a créé des personnages cultes et qui m’a occupée des après-midis entières. Comme pour Calvin, je n’arrête pas de rire bêtement quand j’en lis une, tellement les inventions stupides de Gaston, ses animaux domestiques ou ses bêtises qui font enrager Prunelle sont drôles. Voilà, c’est un classique qui ne vieillit pas et c’est ainsi que je clôture mon top 10.

 

Numéro 9 : Undertaker 

Jonas Crow est un croque-mort dans une Amérique aux ambiances de western. Les gens ne l’aiment pas beaucoup, mais ça ne le dérange pas : il préfère la compagnie de son vautour « apprivoisé », Jed. Il se voit confier une mission très simple, convoyer le cadavre d’un riche propriétaire minier... Si on oublie le fait que l’homme en question a, avant de mourir, échangé tout ce qu’il possédait contre de l’or, qu’il a ensuite avalé. Poursuivi par une horde de mineurs que l’avare avait exploité toute sa vie durant, notre « undertaker » va avoir bien du mal à remplir sa mission...

Je ne suis pas très « western » en terme de BD, et les dessins me rebutaient un peu au début, mais je me suis vite laissée emporter par le scénario haletant. On a vraiment envie de savoir ce qu’il advient de cet étrange personnage principal avec lequel on n’est pas au bout de nos surprises ! J’aime tout particulièrement ses citations revisitées de l’Évangile : « Dieu a dit : Tu éviteras de faire chier un type qui braque du calibre 44 sur toi."

 

Numéro 8 : Les Campbell

Chez les Campbell, on est pirates de père en fils... Et surtout en fille, puisque Campbell élève seul ses deux chéries, Itaca et Geneva. Retiré du vaste commerce de la piraterie après la mort de sa femme, notre héros va cependant se faire rattrapper par son passé, car la légende qu’il a incarnée jadis ne s’oublie pas si vite...

Des histoires de pirates, on en connaît tous. Mais celle ci a un petit quelque chose en plus, grâce à son humour décalé, à sa narration tantôt légère, tantôt dramatique, à ses personnages drôles et attachants... Une BD qui plaira aux jeunes comme plus vieux !

 

 

Numéro 7 : Dreamland

Dans ce drôle de manga français, le monde des rêves dans lequel nous évoluons n’est pas tout à fait comme on se l’imagine... Peuplé de créatures étranges comme les seigneurs cauchemars ou les rois des rêves, c’est un univers loufoque et sans limite. Si la plupart d’entre nous le visitent en tant que « rêveurs », certains, en vainquant leur pire cauchemar, deviennent des « voyageurs », conscients de rêver et donc libres de faire ce qu’ils veulent, et acquièrent un pouvoir en lien avec leur ancienne peur. C’est ainsi que Terrence, un lycéen de 18 ans, devient suite à un cauchemar un des rares contrôleurs du feu, au pouvoir redouté... Même s’il ne sait pas du tout s’en servir. Commencent alors pour lui des aventures mouvementées, tant à Dreamland que dans la vraie vie, où il sera rejoint par une flopée d’autres personnages qui lui en feront voir de belles.

On est vite fascinés par les inventions étranges de l’auteur, tant au niveau des objets que des différents royaumes, et par les histoires toujours plus absurdes dans lesquels les héros se retrouvent embarqués. J’ai trouvé ce manga très drôle et addictif.

 

Numéro 6 : Roi ours


Pour Apaiser la déesse Caïman, le chaman offre sa fille Xipil en sacrifice. Mais celle-ci est sauvée par Roi Ours, une autre divinité, qui décide de la prendre pour épouse pour lui éviter la mort. Une union qui ne sera pas approuvée de tous...

C’est une très belle histoire mélangeant drame, amour et magie indienne, très poétique, accompagnée de dessins splendides. La forêt qui sert de décor nous plonge dans un cadre mystique dans lequel les divinités évoluent. J’ai beaucoup aimé cette BD, et à la fin (c’est un projet en un tome), j’avais très, très envie d’une suite.

 

Numéro 5 : Siegfried

 

Des amants poursuivis dans la nuit enneigée par un cavalier masqué. Un mystérieux personnage négociant informations et légendes à une vieille sorcière espiègle. Une étrange créature recueillant un enfant qu’il élèvera dans l’ignorance des Dieux.

Ainsi commence une BD au charme envoûtant qui nous emmène suivre les aventures du jeune garçon, Siegfried, dans sa quête des autres hommes et de la vérité.

Reprenant des personnages de la mythologie Viking comme Fafnir, Odin et les valkyries, l’auteur nous offre une magnifique trilogie, emplie de mystère et de magie, et illustrée d’une main de maître.

 

 

Numéro 4 : Calvin et hobbes

 

Les aventures d’un petit garçon de six ans, Calvin, ayant un don pour les inventions farfelues, les plans machiavéliques et les remarques ironiques balancées à ses parents. Il est accompagné de son tigre en peluche, Hobbes.

Ah, grand, grand classique ! Je ne peux pas ouvrir un album sans exploser de rire toutes les deux minutes. Il faut dire que Calvin a le sens du spectacle ! Il fait subir à ses parents et aux adultes en général toutes les crasses que nous n’aurions pu imaginer dans nos rêves les plus fous, et nous emmène dans son imagination débordante qui le transforme tantôt en T-Rex, en Spationaute ou en justicier masqué.

Mention spéciale aux monstres qui négocient sa venue sous le lit quand il éteint la lumière.

 

Numéro 3 : Freaks Squeele

 

Bienvenue à la FEAH, université pour super-héros ! Vous y apprendrez à gérer les situations les plus dangereuses et à sauver le monde en toutes circonstances ! Nous suivons les aventures d’un sympathique trio arrivé dernier au classement d’entrée, mais bien décidé à décrocher des diplômes.

L’histoire est loufoque, les personnages sont très travaillés, les dessins sont jolis, bref, on passe un très bon moment pendant la lecture ! On s’attache vite à notre bande de bras cassés, et l’intrigue cache assez de mystères pour nous tenir en haleine.

 

 

Numéro 2 : Le Sculpteur

David Smith est un jeune sculpteur qui a du mal à se faire connaître. Il a des milliers d'idées, mais il n’arrive pas à les réaliser, faute de temps et de moyens. Un jour, la mort vient lui parler. Elle lui propose le marché suivant : David sera capable de créer des sculptures à l’infini, mais en échange, il n'aura plus que 200 jours à vivre...

C'est une BD vraiment magnifique. Elle est assez longue, mais je l'ai finie en une soirée : je ne pouvais plus m'en détacher. J'ai ri, j'ai pleuré, je suis restée plusieurs minutes devant certaines illustrations... L'histoire est vraiment prenante, et portée par un très beau dessin, tout en nuances de bleu et de gris.

A dévorer en une soirée.

 

 

Numéro 1 : Blacksad

 

Ma série de BD préférée. (Surtout le 4 : L’Enfer, le silence). Elle met en scène un chat noir détective dans le New York des années 50.

J’adore le dessin à l’aquarelle, le fait que les personnages soient représentés par des animaux, et la qualité du dessin est pour beaucoup dans la première place de cette BD. Mais le scénario n’est pas en reste, avec son ambiance « film noir » et le sarcasme de certaines répliques.

À lire encore et encore.

Top 10 de Chloé Wong

Top 10 – Wong Chloé 

 

10 – Lou ! De Julien Neel

Résumé :

Lou est une jeune fille qui ne connaît pas son père . Elle vit avec sa mère, et toutes les deux ont une grande complicité. Lou est amoureuse de son voisin d'en face mais n'ose pas lui avouer. La collégienne est très créative et a un style bien à elle. Sa meilleure amie, Mina, partage beaucoup de choses avec elle depuis la crèche.

Lou se dit que Richard, qui vient d'emménager sur son palier, pourrait bien plaire à sa mère. Elle va même faire en sorte qu'ils se rencontrent.

Mon avis : J'aime beaucoup cette BD de par son graphisme, très coloré, et de par les personnages, tous très attachants. Il existe d'autres tomes de cette série, où l'on voit l'évolution de la jeune fille dans son adolescence, qui sont tous aussi bien que le premier.

 

9 - Chihayafuru de Yuki Suetsugu

Résumé : Quand elle avait 12 ans, Chihaya n'aspirait qu'à voir sa sœur réaliser son rêve : devenir une idole. Cependant, en faisant la connaissance d'un de ses camarades de classe nommé Arata, cette dernière se découvre une passion pour le Karuta : un jeu de cartes nécessitant de retenir des poèmes par cœur. Dans un premier temps jaloux de l'admiration que porte Chihaya pour Arata, son ami d'enfance Taichi finit par accepter de former un trinôme pour s'entraîner ensemble au jeu. Malheureusement, plusieurs raisons différentes leur fait choisir à chacun des chemins différents pour leurs études. Aujourd'hui lycéenne, Chihaya continue de jouer au Karuta dans l'espoir de revoir un jour ses deux amis.

Mon avis : Au fil des tomes, Chihaya nous transmet sa passion pour le Karuta, et depuis que j'ai commencé à lire ce manga, j'aimerais beaucoup apprendre à y jouer. L'histoire est touchante, et chaque personnage est bien construit.

 

8 – La Balde de Yaya de Jean-Marie Omont (Scénario) et Golo Zhao (Dessin)

Résumé : En Chine, en 1937, les Japonais entrent dans Shanghai et poussent à l'exode des milliers de Chinois et d'Occidentaux retranchés dans les concessions.
Au coeur de ce chaos déclenché par les combats, deux enfants vont se lier d'amitié, alors que tout semblait les séparer : Yaya est la fille d'un riche commerçant chinois, et Tuduo est un gamin des rues. Yaya se retrouve seule et Tuduo va l'aider à retrouver ses parents, partis se réfugier à Hong Kong.

Mon avis : Entre la BD et le manga, La Balade de Yaya est une histoire très émouvante, et les dessins sont magnifiques. Je trouve que la façon dont la guerre est présentée est plutôt réaliste.

 

7 – Death Note de Tsugumi Oba (Scénario) et Takeshi Obata (Dessin)

Résumé : Light Yagami est un jeune lycéen de 17 ans qui possède toutes les qualités pour devenir un brillant policier comme son père, mais il s'ennuie. Les cours lui semblent trop simple, et la vie trop ennuyeuse. Un jour, il trouve le Death Note d'un Shinigami (un Dieu de la Mort). Il y est écrit que chaque nom de personne inscrit provoquera la mort de celle-ci, par crise cardiaque, ou par accident au choix de l'utilisateur.
Tout d'abord, Light n'y croit pas, puis il y voit une excellente occasion de débarrasser le monde des malfrats, assassins et autres bandits. Une intention que les gouvernements verront bientôt comme une menace. Ils feront alors appel à L, un célèbre détective, pour démasquer celui que ses fans appellent Kira.

Mon avis :

Tout dans ce manga est super. Les dessins sont magnifiques, et les stratégies de Light sont démentes. Incontournable !

 

6 -Fairy Tail de Hiro Mashima

Résumé : Lucy est une jeune magicienne de 16 ans à la recherche d'une guilde. Fan de magie depuis sa plus tendre enfance, elle lisait régulièrement des magazines sur les guildes, et a finalement voulu en intégré une. Dans ce but, elle est devenue magicienne des clés stellaires, un mage capable d'appeler des esprits avec qui il a conclut un pacte au moyen de clés.
Lucy rêverait d'intégrer la glorieuse guilde de Fairy Tail, mais elle n'a aucune idée de leurs méthodes de recrutement, et a un peu peur face à la réputation de "guilde à problème" qu'elle traine. Mais bien vite, elle laisse ses remords de côté lorsqu'un mage du feu prétend être de la guilde et l'invite à bord de son bateau. Ce n'est qu'un imposteur, mais elle est sauvé par Natsu, un jeune homme qu'elle avait rencontré peu avant et qui, lui, est un véritable membre de la guilde.

 

Mon avis : J'aime beaucoup l'humour de ce manga avec ses personnages, tous aussi déjantés les uns que les autres !

 

5 – Assassination Classroom de Yusei Matsui

Résumé :L'histoire se déroule au collège Kunugigaoka. Koro-sensei est une créature jaune à tentacules et responsable de la destruction d'une partie de la Lune. Il annonce alors au gouvernement qu'il désire être le professeur de la classe 3-E, et ajoute que si personne ne réussi à le tuer la fin de l'année scolaire, il détruirait la Terre. Les élèves de cette classe auront donc pour objectif d'assassiner leur professeur afin de sauver la Terre et pour empocher une récompense de 10 milliards de yens.

 

Mon avis : C'est une histoire originale avec beaucoup d'humour, ce qui m'a plu tout de suite. Au début, en lisant le résumé, je me suis dit « Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ?! ». Mais dès les premières pages, j'ai accroché.

 

 

4 – Seraph of The End de Takaya Kagami (Scénario), Yamato Yamamoto (Dessin) et Daisuke Furaya (Story-Board)

Résumé : Un jour, un mystérieux virus décime chaque humain de plus de 13 ans. Au même moment, les vampires ont émergés et asservis les enfants, seuls survivants de l’épidémie.
Yûichirô Hyakuya et Mikael Hyakuya, deux orphelins, servent de « garde-manger » aux vampires : ils ont le droit de vivre, en échange d'un prélèvement quotidien de leur sang. Après une tentative d'évasion qui se solde par un massacre de ses amis, Yûichirô réussit à s'échapper, en laissant pour mort Mikael.

Arrivé à la surface, Yûichirô apprend que l'Humanité n'est pas entièrement décimée, et il rejoint les rangs de "l'Armée Impériale du Japon", qui a pour but d'exterminer les vampires.

Mon avis : Je trouve l'univers très intéressant, même si les personnages sont un peu « clichés ». Le graphisme est superbe !

 

 

3 – Orange de Takano Ichigo

Résumé : Un jour, Naho  Takamiya recoit une lettre lui étant destinée, et écrite par elle même, 10 ans plus tard. Au fil de sa lecture, Naho se rend compte que la lettre décrit exactement les évènements qui lui sont arrivés ce jour, en incluant le transfert d'un nouvel élève dans sa classe, Kakeru Naruse. La Naho de 10 dans le futur ne cesse de répéter qu'elle conserve de nombreux regrets, et qu'elle souhaiterait les effacer en s'assurant que la Naho du passé fasse les bonnes décisions, et spécialement en ce qui concerne Naruse. La chose la plus choquante est le fait qu'elle découvre alors que 10 ans plus tard, Kakeru n'est plus parmi eux...

 

Mon avis : J'ai beaucoup aimé ce manga. L'histoire est poétique et les personnages sont attachants !

 

2 – A Silent Voice de Yoshitoki Oima

Résumé : Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule.
Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible.
Psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes... jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école. À cet instant, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable...

Mon avis : L'histoire est très touchante, tout comme les personnages, le graphisme est magnifique et la discrimination et le handicap sont abordés de manière réaliste !

 

1 – Pandora Hearts de Jun Mochizuki

Résumé : Oz Vessalius, 15 ans, est l’héritier d’un des quatre grands duchés du pays. Le jour de sa cérémonie de passage à l’âge adulte, des bourreaux masqués le précipitent dans un monde sombre et confus, l’Abysse, pour un crime dont il ignore tout. 
Dans cette prison à l’écart du temps, il rencontre Alice, une jeune fille aux pouvoirs mystérieux, qui lui propose de nouer un pacte pour l’arracher à ce cauchemar. Mais l’organisation secrète Pandora, qui a pour mission de lever le voile sur les mystères de l’Abysse, attend son retour de pied ferme… 

   

Mon avis : Avec une intrigue orginale, l'univers spécial de ce manga m'a beaucoup plu. Plus l'histoire avance, plus l'on a envie de savoir ce qui va se passer par la suite, notamment concernant certains personnages, qui ont tous une personnalité bien particulière. Le graphisme est là aussi superbe.

 

Le Top 10 de Thomas Contarin

A chaque séance un ou plusieurs membres du Club BD présente(nt) à leurs camarades, leur top 10 ou leur coup de Coeur du moment. Cela permet à chacun d'exprimer ses préférences et de faire découvrir des oeuvres aux autres.

 

Voici donc le Top 10 de notre membre Thomas Contarin :

Top 10: mangas/BD prèférés

 

Numéro 10 : Astérix

Scénario : René Goscinny
Dessin: Albert Uderzo
Bon, je suppose que je n'ai pas besoin de vous présenter Astérix; tout le monde connaît. Fait parti des monstres, des monuments de la BD française. Les dessins sont simples mais efficaces, de l'humour et de l'aventure, avec des personnages attachants ; que demander de plus ?

 
 
Numéro 9: Yu-Gi-Oh !
Scénario et dessin : Kazuki Takahashi
Avant de commencer, vous oubliez tout ce que vous pensez connaître. La VF dégueulasse de F4KIDS n'a jamais existé. Si vous saviez le nombre de manga/animé détruit par cette firme, vous seriez triste (RIP One piece). Le manga de base est vachement bien, surtout le début, des dessins que, personnellement, je trouve très bon, et qui s'améliore tout au long du manga. Et les personnages ne sont pas si niais, il y a une pure amitié entre Yugi et Jono-Uchi (Joey) très forte et profonde. Et je suis sûr que la VO de l'animé doit au moins être aussi bonne .... mais faut la trouver ... et puis ça a reste mon enfance, quand je lis un tome je me revois direct au primaire, avec mes amis, en train de jouer. Et avec la vision que j'ai des mangas maintenant, je ne peux que reconnaître les qualités de ce manga. Bref, lisez le !
 
Numéro 8 : Gintama 
Scénario et dessins : Hideaki Sorachi
Parce qu'il me fallait un numéro 8 donc voilà, Gintama, pour le moment, je n'ai vu que 10 épisodes, donc oui je triche un peu, et c'est plus un coup de coeur mais.... c'est juste génial, franchement foncez ! Au temps des samouraïs, au Japon, des extraterrestres.... et en fait, j'ai la flemme de faire un résumé don
 

Revenons au temps de la grande Edo, où les samouraïs étaient respectés et les dojos à chaque coin de rue, imaginez la ville remplie… d’extraterrestres ! Ces gentils extraterrestres, venus de tous les coins de la galaxie et surtout très puissants pour la majorité, ont entraîné la déchéance des samouraïs, avec l’interdiction du port de l’épée. Pourtant, deux jeunes garçons vont décider de vivre à leur manière en devenant free-lance et en utilisant leur sabre de bois pour des missions périlleuses. Complètement hors-la-loi, ils vont pourtant aider la ville à se ressaisir sur le sort des visiteurs et à ne pas oublier la voie du sabre qui se trouve en chacun.(merci Hinata online !)  et donc ce manga est super drôle, bourré d'histoires alambiquées qui vaillent le détour et les personnages sont tous épiques !!

 

Numéro cette..... 7 : One-Punch Man

Scénario : One
Dessin : Yusuke Murata
Saitama, un chomeur japonais décide, après avoir sauvé un jeune garçon attaqué par un homme crabe, de devenir un super-héros. Pour ce faire, il passe 3 ans à s’entraîner. Le résultat, Saitama est devenu incroyablement fort, au point de gagner tous ses combats en un seul coup-de-poing , d'où son nom : One-Punch man. Cependant, Saitama perdit tous ses cheveux et en même temps, sa motivation pour le combat : tout est trop facile et il reste maintenant stoïque face à toutes les situations. Franchement, c'est pas trop classe comme scénario ?! Et puis Saitama est trop bien, j'adore ce personnage over cheaté et stoïque, le manga est très humoristique mais c'est aussi être badass et classe en même temps. En gros, pour décrire ce manga, il suffit juste de regarder comment est Saitama. Le manga est dessiné par Yusuke Murata, le dessinateur de Eyeshield 21, est aussi un ancien assistant de Takeshi Obata, donc à ce niveau : ça claque !

 

Et en plus de la forme parfaite, le fond est génial !! One-Punch Man est une parodie de shonen (oui je sais c'est pas un genre, mais c'est pour l'image), Saitama le héros que rien n'arrête et qui ne perd jamais ; Genos, le compagnon sombre et cool ; le vieux maître à la barbe et tout ridé ; etc.… Et en plus de l'humour, de la parodie, des personnages il y a une critique de la société japonaise ! Si, je vous jure ! Le système de classement des héros et la pression qu'on leur met dessus ! Mais je n'en dit pas plus, lisez plutôt.

 

Numéro 6: One-Piece

Bon, je vous le présente ou pas ? Nan parce que One-Piece.... bon d'accord, mais alors se sera cour, très cour. Alors c'est l'histoire de Monkey D. Luffy , un jeune homme qui rêve de partir à l'aventure pour découvrir le trésor qu'a laissé Gold Roger, le roi des pirates avant sa mort. Pour se faire, il navigue sur les mers du monde, formant son propre équipage pirate au fil de l'histoire. Ah ! Et il a mangé un fruit du démon qui a rendu son corps élastique. Voilà, j'ai essayé de faire un résumé concis.

 



Bon alors, par quoi commencer ? Déjà, l'univers de One-Piece est génial, complétement ouvert à l'imagination de l'auteur, où tout pour arriver. C'est le mélange entre 2000 lieux sous les mers et Doctor Who pour ceux qui voient. De plus, comme One-Punch Man, l'humour est génial, et dénote complétement avec les passages tragiques de l'intrigue qui rend les scènes encore plus marcantes. Les personnages, en particulier Luffy que, personnellement, j'adore, sont tous traités et intéressant à regarder. Après, soit on accroche, soit on accroche pas, mais quand on aime, on passe un super bon moment. Seul problème, c'est que parfois, c'eeeeeeeeeeeeest lent mon dieu.... mais malgré ça le manga reste génial !

 

Numéro 5 : Batman: le deuil de la famille

Scénario : Scott SNYDER
Dessin : Greg CAPULLO

Une super bonne série qui reprend l'univers de Batman et qui commence fort avec le tome 1 : La cour des hiboux. Mais je veux m'attarder en particulier sur le tome 3: Le deuil de la famille. Le plus gros atout de cette histoire est sans conteste le Joker qui m'a, personnellement, extrêmement marqué.

 

Etant un grand fan de Batman, je me suis acheté Batman Arkham Kgnight (jeux vidéo)et pour le coup, ce Joker n'a rien à voir avec celui du jeu. La synopsis : le Joker est venu récupérer le visage qu'il avait laissé au GCPD un an plus tôt. Mais il a l'air différent, Batman ne reconnaît pas son modus "operandi" et Harley elle même à peur de lui. Ajouté à ça son horrible visage qui ne tiens que grâce à des fils.... Bref, un des meilleurs et percutants Joker que j'ai pu voir. Je mets cette BD juste pour ce Joker que je trouve parfait.

 

 

 

Numéro 4 : Death Note/ Bakuman

 Scénario: Tsugumi Ōba

 Dessin : Takeshi Obata

 

Bon, en fait, j'adore Bakuman, je le préfère à Death Note, mais je suis obligé de reconnaître que ce dernier est meilleur. Et je ne voulais pas mettre plusieurs mangas du même auteur (sinon ça aurait toujours été les mêmes) donc je fais un compromis et je parle des deux.
Parce que ce sont tous les deux devenus des références du manga et sont géniaux tous les deux. Death Note raconte l'histoire de Light Yagami, un lycéen japonais surdoué, qui trouve un death note : le cahier de la mort. Si vous y écrivez le nom d'une personne, il meurt au bout de 40 secondes. Light va donc utiliser ce pouvoir pour devenir un dieu.
Quant à Bakuman, c'est l'histoire de deux amis de lycée, Moritaka Mashiro et Akito Takagi, qui décident de devenir mangakas,le premier au dessin et le second au scénario. Ceux tous les deux synopsis simple mais franchement ça vaut le coup. Le dieu du dessin Takeshi Obata nous offre des planches magnifiques et le scénario de Tsugumi Oba est juste parfait, d'ailleurs, je pense que l'histoire de Bakuman est inspirée de la vie des auteurs et qui permet d'expliquer pourquoi la deuxième partie de Death Note est considérée comme moins bonne. Fin bref, dans les deux cas, vous vous devez de lire ces mangas.
Bon à partir de maintenant, c'est très difficile pour moi de faire un classement donc l'ordre ici importe peu.

 

 

Numéro 3 : Détective Conan

Scénario et Dessin : Gosho Aoyama

Ceci est mon tout premier manga, le tout premier que j'ai lu et que je continue à lire. J'ai 82 tomes chez moi dont un en japonais. Il est donc très difficile pour moi d'être objectif. Shinishi Kudo est un lycéen détective qui un jour se retrouve impliqué dans une affaire dangereuse avec la mystérieuse organisation des "hommes en noir". Ces hommes obligent le jeune homme à boire un poison qu'il pense mettre un terme à ses jours et les deux hommes laisse Shinishi pour mort.

 

Néanmoins, ce poison révèle avoir un effet inattendu : il rajeunit de 10 ans le détéctive qui à maintenant un corps d'enfant de 6 ans mais avec un cerveau de lycéen. Il vit désormais sous une nouvelle identité est cherche à retrouver les responsables de sa nouvelle condition. Maintenant, il porte le nom de : Conan Edogawa. Bon, c'est un manga d'enquête à la Sherlock Holmes très intéressant. L'auteur invente à chaque histoires un nouveau moyen de tuer toujours compliqué et qui est un vrai casse-tête pour le lecteur. Les personnages sont très attachants et très humains, on les aime vraiment. Et les méchants sont.... incroyablement charismatiques, en particulier Gin.... mais si je devais donner un mauvais côté de l'œuvre, c'est qu'elle est trop longue. L'auteur s'est retrouvé englouti par la popularité de son manga et n'a maintenant presque plus aucun contrôle sur son manga. Mais ça ne l'empêche d'être à mes yeux un manga d'exception.

 

Numéro 2 : Full Metal Alchemist

Dessin et scénario: Hiromu Arakawa
Bon j'ai la flemme de faire un résumé donc: Wikipédia power !

Dans le pays d'Amestris, pays où l'Alchimie est élevée au rang de science universelle, deux frères, Edward et Alphonse Elric parcourent le monde à la recherche de la légendaire pierre philosophale  dans le but de retrouver leurs corps perdus. Leur père, Van Hohenheim, les a quittés il y a de cela des années, et leur mère Trisha Elric meurt quelques années plus tôt d'une maladie, laissant ses deux jeunes enfants derrière elle. Un an plus tard, les deux frères tentaient de la faire revenir grâce à l'alchimie, bravant la loi qui interdit formellement la transmutation humaine. Ils en payeront le prix fort( je retire une partie parce que je veux vous garder un peu de surprise;)).

 

Edward décide de s'engager dans l'armée à l'âge de 12 ans en tant qu'Alchimiste d'État, réussit l'examen haut la main et obtient son nom d'alchimiste, le Fullmetal Alchemist. Avec les avantages d'alchimiste d'état et leurs recherches, les deux frères chercheront au péril de leur vie la pierre mythique qui leur rendra ce qu'ils ont perdu, mais le secret de la pierre philosophale est bien gardé.

Mon dieu que c'est pratique :D
je commence à me répéter donc : personnages, intrigue, humour, dessins tout est parfait. Et le manga se paye même de traiter du racisme, du génocide, des limites que les hommes ont le droit de dépasser. En plus, un manga de Hiromu Arkawa, ma mangaka préféré ! Allez ! Debout ! Va le lire !

 

Et le numéro 1 est !!!!! 
GTO: Great Teatcher Onizuka

Dessin et Scénario: Toru Fujisawa

 

Suivez la vie d'Ekichi Onizuka, 22 ans, est son nouveau métier : professeur. Voilà, c'est un ancien délinquant/loubard qui devient prof et qui va tout faire pour ses élèves, nan, mais vraiment tout, absolument tout, je crois que tu ne comprends pas bien, tout ! Même sauter d'un immeuble pour les sauver, combattre des yakuzas... Mais je commence à spoiler donc je m'arrête.
Onizuka est LE meilleur personnage de manga que j'ai jamais vu (j'abuse un peu mais c'est très proche de la réalité), c'est le genre de mec que tu rêves de rencontrer, toujours là pour toi, drôle, gentil. Et même s'il fait beaucoup de bêtises, il est génial ! Et comme One-Punch Man, on retrouve une critique de la société japonaise, de la pression des adultes sur les enfants. Même s'il faut le dire, ces gamins sont vraiment spéciaux quand même 

Et voilà qui conclut mon top 10, merci d'être resté jusqu'à la fin !
Allez ! Salut ! Et lisez des mangas !

 

 

 

 

 

 

Le coup de coeur manga d'Elodie WONG

SAVE ME PYTHIE de Elsa BRANTS 

save me pythie
Résumé:

Dans la Grèce Antique, à Delphes,entre ses cours du soir au temple d'Apollon, Pythie mène une vie banale, sans surprises... Jusqu'au jour où, pour avoir refusé les avances d'Apollon, Pythie est frappée d'une malédiction par le dieu. Elle ne pourra prédire que des catastrophes... Et surtout, personne ne la croira jamais.
Son cas intéresse malgré tout une des plus hautes autorités : Zeus, le roi des dieux, souhaite lui confier une mission.   Zeus a encore eu un fils hors mariage, Xanthe, et Héra est plutôt rancunière. Ainsi, partout où Xanthe passe, Héra déclenche tout un tas de malheurs. Xanthe sait seulement que son géniteur est un puissant de ce monde mais que sa position fait qu'il ne peut reconnaître un bâtard. Xanthe pense alors que le seul moyen d'être reconnu et accepté est de devenir une personne de qualité: un Héros. En suivant le modèle d'Héracles, il va tenter d'accomplir de nombreux exploits.


Pourquoi c'est incontournable :  

Parce qu'un manga avec un mélange aussi étonnant ( la mythologie grecque dans l'univers délirant d'Elsa Brants ) en vaut  le détour! Et parce qu'après  l'avoir lu, le plus dur, c'est d'attendre la suite!

 

Que faisons-nous au Club BD ?

 

Mais que faisons-nous au Club BD ?!

club bd jeux

Le Club dispose d'une dizaine de membres motivés pour des activités variées.

Aujourd'hui le jeudi 14 janvier, 2 membres vont présenter leurs coups de coeur du moment où s'ensuivra un moment de partage et de discussion avec les autres camarades.

Après le moment détente et échange, place à la création d'un booktrailer d'une BD/comics/mangas, que vous aurez le plaisir de visualiser dès qu'ils seront finis.

 

 

 

 

Modifier le commentaire 

le 14 janv. 2016 à 11:13

haut de page