En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Outils et méthodologie

La problématique : question ou problème ?

Par VINCENT ESTANOVE, publié le mercredi 12 octobre 2011 08:53 - Mis à jour le mercredi 25 mars 2015 13:47

 Question ? Problème ? Problématique ?

 
Question :
Une question est une demande de connaissance ; elle appelle une réponse. Celui à qui elle s'adresse connaît ou ne connaît pas la réponse et, s'il ne la connaît pas, il possède ou ne possède pas les moyens qui permettent de la chercher.

Exemple :

Quelle heure est-il ?
C'est une question. Celui qui peut la poser à quelqu'un de confiance, celui qui dispose d'une montre qui fonctionne bien, ou celui qui est capable de calculer l'heure par des moyens astronomiques, sont tous en mesure de donner ou du moins de chercher la réponse.
 
Problème :
 
Un problème est une question qui appelle une recherche pour dégager les conditions qui permettront peut-être d'y répondre : c'est une question qui "fait difficulté". On ne pourra y répondre que si on parvient à identifier et à surmonter l'obstacle qui s'oppose à ce qu'on donne une réponse immédiate.
 
Exemple :
  
Comment déterminer l'heure si on ne possède pas de montre et qu'on ne peut se mettre en rapport avec aucune personne de confiance à qui la demander ?
Cette question n'est pas une question comme une autre, mais une question qui exprime un véritable problème.
N.B. Du point de vue grammatical, il s'agit toujours d'une phrase interrogative, d'une "question" : mais elle n'énonce pas une simple demande de connaissance, elle énonce surtout la difficulté (le "problème") qu'on rencontre dans la recherche de cette connaissance.
Problématique :
Une problématique est la mise en place des conditions qui permettront de chercher efficacement la réponse à une question qui "fait problème"

Exemple :

 
Comment déterminer l'heure par la position du soleil en fonction du moment de l'année et de la latitude où se tient l'observateur ?
Cette question annonce ou résume une véritable problématique.
N.B. Du point de vue grammatical, c'est encore une phrase interrogative, une "question". Mais elle ne se contente plus d'énoncer la difficulté à laquelle on se heurte pour répondre : elle cerne cette difficulté avec précision, et elle fait ainsi jaillir de la difficulté elle-même le fil directeur qui est susceptible de mener vers la solution espérée. La difficulté, en effet, concerne l'heure, c'est-à-dire précisément un découpage astronomique du temps : c'est donc du côté d'un repérage astronomique qu'on peut espérer la résoudre.
 

Tiré de http://www.ac-creteil.fr/lycee/tpe/sousmenus/7/problematiques.html

 

Catégories
  • TPE & AI